Organisation événements La Cité de la Mer à Cherbourg

Nos Espaces : Le Centre de Congrès L'Espace Titanic & Emigration Le Sous-Marin Nucléaire Le Redoutable Les Espaces Aquariums La Salle des Bagages La Grande Halle
Organisation de vos Évènements

Destination Cherbourg

CHERBOURG : une ville tournée vers la mer

Deuxième agglomération de Basse-Normandie après Caen, Cherbourg présente de nombreux atouts du fait de sa position géographique et de sa qualité de vie.

Bordé à l’ouest, par les paysages sauvages de la Hague, et à l’est, par le bocage du Val de Saire et ses Tours Vauban (classées au Patrimoine mondial de l'UNESCO), Cherbourg se niche derrière la plus grande rade artificielle au monde.

La Baie d'Ecalgrain dans la Hague

Port Saint Vaast2©OTSaintVaast-Reville

Pointe de la Hague    Saint Vaast la Hougue, dans le Val de Saire

Cherbourg : place forte de la stratégie militaire française

Vauban voit en Cherbourg une vocation maritime majeure, en accord avec sa situation stratégique. Louis XVI décide la création d'un port militaire en 1783. Un chantier pharaonique! Les travaux seront suspendus pendant la Révolution française, et reprendront en 1802 sur décision de Napoléon Bonaparte. La digue du large est terminée en 1853. Cherbourg sera alors protégé de ses adversaires et de la Mer de la Manche, par la plus grande rade artificielle au monde (d'une superficie de 1500 hectares).

Rade artificielle de Cherbourg, la plus grande au Monde

Rade artificielle de Cherbourg, la plus grande au Monde

 Cherbourg : plaque tournante de vagues d'émigration successives

A partir des années 1870, Cherbourg assiste, de par sa situation géographique, à un flux migratoire venant des pays d'Europe de l'Est, à destination des Amériques. Les compagnies maritimes trouvent à Cherbourg, un mouillage sûr; l'inconvénient étant l'absence de quais.

Fin XIXè/Début XXè, le transit des passagers, en constante progression, rend un premier baraquement sous tentes rapidement inadapté. Il est remplacé par une gare maritime en pierre, inaugurée en 1912. Cette gare abrite les bureaux des différentes compagnies maritimes ainsi qu’une Salle des Pas Perdus où les voyageurs peuvent acheter souvenirs et journaux.

Le 10 avril 1912, le Titanic mouille en rade de Cherbourg; des Transbordeurs font office de navettes pour effectuer la liaison entre le paquebot et les quais. + d'infos sur le Titanic à Cherbourg.

En 1914, le port transatlantique fonctionne à plein régime. A cette époque, il n’est pas rare d’assister à 7 ou 8 escales le même jour, chacune pouvant atteindre un flux de 1500 passagers! Ces nombreuses escales font apparaître la nécessité d’équiper Cherbourg d’un port en eau profonde, mais aussi d'une nouvelle gare maritime. Des travaux pharaoniques débuteront en 1923.

Gare Maritime Transatlantique de Cherbourg en 1933En 1933, la nouvelle Gare Maritime Transatlantique, dessinée par l'architecte René Levavasseur, sera inaugurée par le Président Lebrun. Cet ensemble monumental de style Art déco, se compose d'un Hall des Trains, mais aussi d'un Hall transatlantique (bâtiment à étages auquel accèdent les passagers des paquebots, grâce à 9 passerelles mobiles et regroupant tous les services logistiques nécessaires à l'accueil de ces voyageurs).

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la Gare Maritime est un point stratégique. En 1944, la destruction des infrastructures cherbourgeoises est ordonnée par les Allemands: le Quai de France s’effondre, le campanile, qui culmine à 67 mètres de hauteur et une partie des bâtiments sont détruits par les charges explosives. Aucun navire ne peut accoster au Quai de France. Les accès au port sont entravés par des navires coulés, dont le transbordeur Traffic ! Les deux tiers sud du Hall des Transatlantiques ont disparu.

crédit = Jean-Marie Lezec / La Presse de la MancheLa Gare Maritime Transatlantique sera reconstruite à l'identique (mis à part le Campanile) et inaugurée une nouvelle fois en 1952.

La fréquentation de la gare ne sera plus celle des émigrants, mais celle d'une toute autre clientèle: les stars Hollywoodiennes (Charlie Chaplin, Liz Taylor et Richard Burton, Salvador Dali, le Président Eisenhower et bien d'autres encore...).

Malheureusement, le transport aérien aura raison du transport maritime et de la Gare Maritime dans les années 70.

Après quelques années de délabrement, les anciens murs de la Gare Maritime Transatlantique furent classés à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1989. Une libération pour les défenseurs de l'histoire de Cherbourg.

Depuis 2002, La Cité de la Mer a pris place dans ces murs, donnant un nouvel élan au développement touristique du Cotentin.

Vue aérienne Cherbourg©Jean-Michel Enault
Vue aérienne de Cherbourg aujourd'hui

Cherbourg, ville maritime et nautique

Aujourd'hui, la rade artificielle est toujours aussi vitale, faisant office de brise-lames contre les tempêtes de la Mer de la Manche. Ceci permet par tout temps et à n'importe quelle heure de la journée, aux bateaux, ferries et paquebots de croisière, d'accéder aux quais du Port de Cherbourg.

De par sa proximité avec les îles anglo-normandes, Cherbourg est le premier port d’escale français. Des liaisons transmanches sont assurées chaque jour, vers l’Angleterre (Poole et Portsmouth) et jusqu’en Irlande (Rooslare). Ainsi, chaque année, 1,5 million de passagers débarquent à Cherbourg après leur traversée en car-ferries.
Grâce à son port en eaux profondes, Cherbourg accueille tout au long de l’année, de nombreux paquebots de croisières, ainsi que des transatlantiques tels que le Queen Mary 2, le Queen Elisabeth 2 et bien d’autres encore…

L’arrivée du Queen Mary 2 dans le port en eaux profondes de Cherbourg
L’arrivée du Queen Mary 2 dans le port en eaux profondes de Cherbourg

Cherbourg accueille également des courses nautiques prestigieuses comme la Tall Ship’s Race (2005), la Solitaire du Figaro, le Tour de France à la Voile…

La Tall Ship’s Race en 2005
La Tall Ship’s Race en 2005

Agglomération Cherbourgeoise : pôle touristique normand incontournable, où terre et mer ne font qu’un !

Cherbourg, riche de son  histoire, offre une palette de monuments, de marchés locaux, de parcs et jardins ou endroits insolites à découvrir par vous même ou bien enrichis par les commentaires de guides conférenciers professionnels.

Avec sa position géographique à la pointe du Cotentin, Cherbourg est l’une des cités phares du département de la Manche, une des villes les plus maritimes aussi.

S’offrent aux visiteurs, un cheminement de fort en fort sur la plus grande rade artificielle du monde, la Gare Maritime Transatlantique accueillant aujourd’hui La Cité de la Mer et La Station Nautique Cherbourg-Hague proposant plus de quinze activités.

Coté culture, plusieurs musées et centres d’arts sont facilement accessibles tels que le Musée des Arts Thomas Henry, le Centre d’art contemporain Le Point du Jour, le Musée de La Libération du Fort du Roule mais aussi le Muséum d'Histoire Naturelle d'Archéologie et d'Ethnographie au sein du Parc Emmanuel Liais, en plein centre de Cherbourg.

La programmation des Scènes locales est très variée, au travers du Trident (Théâtre à l’Italienne) et de La Brèche (Centre des Arts du Cirque de Basse-Normandie) notamment.

Façade du Théâtre à l’Italienne en centre-ville Intérieur du théâtre de la fin 19e siècle
Façade du Théâtre à l’Italienne en centre-ville Intérieur du théâtre de la fin 19e siècle

Edifices gorgés d’Histoire, les Monuments religieux tels que la Basilique Trinité, l’Abbaye du Vœu, invitent à la visite. Ou bien encore les Monuments emblématiques de la ville tels que La Statue de Napoléon 1er ou encore Le Château des Ravalet à Tourlaville.

L’église de la Trinité et la Statue de Napoléon 1er

L’église de la Trinité et la Statue de Napoléon 1er

Cherbourg, une ville où il fait bon vivre...